• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 4 avril 2015

Recreación (olé !)

Posté par BernartZé le 4 avril 2015

Tellement manquée (la photo !)

Détournement illicite

(en forme d’hommage)

 

            Refrain erroné :

 

              « Je me suis tellement manquée Moule à manquer, je me suis tellement fait mal Baffe

                 J’ignorais tous les gens, ça me paraissait normal

                 Je m’étais tellement trahie, j’avais rendu les armes Armes indo-persanes

                 Et j’ai tout démoli à cause d’une petite larme Larme »

(C’est honteux !)

 

            

 

     Nous aussi Véro, nous aussi !

  

 

Indestructible  Mea maxima culpa…

(© 2015/droits réservés)

Publié dans Interlude | Pas de Commentaire »

Rendez-vous manqué

Posté par BernartZé le 4 avril 2015

Au bout de la nuit

Au bout de la nuit…

  

            Lorsqu’il n’est plus réellement d’heure, peut-être est-il enfin possible de s’alléger et de se divertir ?

 

     Honni soit qui mal y pense !

Il n’est pas ici question d’autre chose que de jeux…de mots avec plus ou moins d’esprit.

 

Un maman a tort...   « Un maman a tort

                                   Deux c’est beau l’amour

                                   Trois l’infirmière pleure

                                   Quatre je l’aime… »

 

Éternel retour à l’enfance ; plongée en apnésie dans l’espoir de cautériser et d’effacer ses plaies d’adulte.

 « Plus grandir pour pas mourir, pas souffrir ».

Bien vu ! Même si le défi semble impossible à qui ne sait arrêter le temps.

 

     Qu’y aurait-il à gagner d’ailleurs dans une éternelle enfance supposée « protégée » des agressions extérieures ?

Changement d’époque et de météo : plus que jamais l’enfance est crue, en péril, mise à nu Enchevêtrements célestes.

Le plus difficile à admettre- tant c’est inacceptable !- est de constater que seuls quelques privilégiés (chanceux) ne craignent pas pour leur existence d’enfant et leur avenir.

Tous les autres semblent avoir vécu la fin de l’innocence dès le plus jeune âge, à peine leur scolarité entamée.

 

     Et dire qu’en cette fin de nuit la légèreté était supposée de mise !

Oups la !…

Boum, échec sur toute la ligne ; plus de Des maux et des mots maux que de mots, point de jeux.

Impossible -surtout à cette heure- de comprendre et d’expliquer comment un état a pu s’égarer au point de mettre en danger ses propres enfants.

C’est aussi injustifiable qu’impardonnable, limite criminel.

Non ça l’est carrément !

Sauvez-les sauvez-nous, exhortez tous vos dieux à la miséricorde Miséricorde, implorez-les ; qu’ils servent enfin à instaurer la paix.

 

     La guerre n’est plus une vague notion lointaine et étrangère.

Elle n’est plus un souvenir historique, pas davantage « à nos portes ».

Elle semble aujourd’hui là bien présente, au cœur même de notre société et de nos vies.

Le cancer a gagné la cité et aucune médecine ne paraît plus capable de la soigner.

La guerre civile est déclarée et nous l’avons tous laissée faire.

 

     Adieu veaux vaches cochons poulets !

Qu’ils soient Halal Kasher bio fermiers ou rien de tout cela n’a plus la moindre importance aujourd’hui, pourvu qu’ils soient comestibles.

 

            Et dire que cette heure était censée offrir une parenthèse légère.

Raté !

Ce sera pour une prochaine fois, à condition d’être encore en vie… 

 

 

Sans logique  Merci à CSG pour sa contribution photographique involontaire

(© 2015/droits réservés)

Publié dans C'est la vie ! | 2 Commentaires »

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland