• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 19 avril 2015

Malheureusement…

Posté par BernartZé le 19 avril 2015

Al Jolson (1927)

Je suis noir il est vrai

            

           Un peu grimé peut-être ; un peu masqué aussi.

 

     La toute première fois que l’on a essayé de me brimer et de me vexer j’avais à peine six ou sept ans.

J’ai d’autant moins bien compris ces cris de Y'a bon Banania que tous mes petits-déjeuners maison commençaient par un grand bol de chocolat au lait dont l’ingrédient essentiel était d’une autre marque Chocolat Poulain en poudre.

Et je n’ai jamais mangé de Banane avant de partir à l’école ; quelle drôle d’idée reçue.

 

     Cette forme explicite de racisme n’était pas rare alors, sans pour autant prêter à conséquence ; mais elle était d’autant plus exceptionnelle que nous étions la seule famille « de couleur » à vivre dans ce petit village niché au fin fond de la campagne bretonne.

Nous cinq étions des phénomènes de foire provoquant l’étonnement et déclenchant assurément plus de cris que de bravos.

Mes parents s’en indignaient, mes frère et sœur ne le supportaient pas ; moi je m’en fichais pas mal préférant mettre ces démonstrations sur le compte de la jalousie, ayant la mauvaise idée d’être premier de la classe.

De plus, la maîtresse que j’ai eu le bonheur d’avoir durant trois années consécutives semblait tant m’adorer qu’elle ne pouvait que déclencher l’hostilité à mon encontre.

Pleine d’égards, toujours attentionnée, sans doute s’efforçait-elle de faire barrage à toute forme de discrimination.

Femme trop généreuse ; un paravent, une seconde mère.

 

     Bien des années plus tard j’ai repensé à elle.

J’avais vingt ans. Étudiant dans une ville bien plus peuplée d’une autre province, j’ai été agressé verbalement physiquement moralement ; roué de coups laissé à terre.

Cinq semaines d’hôpital, des fractures des saignements et de réelles blessures malgré mes dires et mes dénégations.

Je souffrais et m’entêtais, voulant trop vite comprendre et pardonner.

J’ai cru comprendre, j’ai pardonné et je me suis dépêché de retourner à la fac pour apprendre et retrouver mes chers amphis.

Et un beau jour j’ai été incapable de m’extirper de mon lit.

Plus de volonté de courage ni de forces ; j’étais littéralement scotché entre mes draps.

Un gigantesque tube de glu était passé par là Tube de glu !

 

     Il m’a fallu très longtemps pour me dépêtrer de ma couette.

Tout d’abord pantois Pantois, j’ai mis deux décennies à me remettre de ce traumatisme.

M’en suis-je jamais remis ?

 

            Cette vieille image désuète Banania, ce vieux souvenir, réussit à me faire aujourd’hui sourire ; tombée de masques…

 

 

Le chanteur de jazz, 1927  

(© 2015/droits réservés)

Publié dans C'est la vie ! | 2 Commentaires »

Ingrats !!

Posté par BernartZé le 19 avril 2015

 La vache Milka

Oh les vaches !

 

            Pâques sitôt passé ils sont tous partis en vacances en m’abandonnant sur le bord de la route.

 

     Bande d’ (estomacs) ingrats !

  

 Meuh !  Meuh ! évidemment…

(© 2015/droits réservés)

Publié dans De circonstance... | Pas de Commentaire »

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland