Simple ouï-dire (…pouvant nuire)

Posté par BernartZé le 29 avril 2015

Jolie méduse

Jolie méduse !

 

            Toute belle toute gaite toute pimpante en balade, apparemment bien loin de vouloir du mal à qui que ce soit.

Surtout pas une fois morte ; et pourtant…

 

     Les vacanciers habitués à se ressourcer au soleil de la côte méditerranéenne redoutent de plus en plus d’aller se baigner loin du bord ; de ce fait ils préfèrent prendre le risque d’un carcinome que celui d’une piqûre de méduse à la réputation de plus en plus déplorable voire funeste.

Sans se lancer dans des calculs de probabilités elles ne sont forcément pas toutes méchantes ces bébêtes là ; ni plus ni moins que les humains sans doute.

 

     Diaphane évanescente pensive  Diaphanes évanescentes pensives, les plus aventureux -des plongeurs principalement- en croisent régulièrement au large sans jamais avoir eu à déplorer leurs soudaines rencontres toujours un peu magiques.

D’autres ont rapporté de leurs séjours de plus mauvais souvenirs et des piqûres à soigner sans tarder.

En promenade ces méduses Méduses ou...champignons hallucinogènes Ɂ (ou…champignons hallucinogènes ?) ne semblent-elles pas charmantes ?

Si la méfiance proverbiale ne manque jamais de nous recommander de rester vigilants face à « l’eau qui dort »…que dire des méduses pêchées pour la consommation ?

 

     C’est un mets très prisé (et assez onéreux) dans les lointaines contrées de l’Asie ; il n’y a pas que les sushis dans la vie !

Le plus simple est de se laisser tenter en guise d’entrée par une salade de méduse émincée Salade de méduse émincée sobrement assaisonnée de sauce soja.

 

     Et donc un quidam, faisant quelques courses dans un supermarché asiatique, fut un jour intrigué par sa découverte : des filaments de méduse sous vide prêts à servir.

Pourquoi pas se dit-il ?

Un coup d’œil aux ingrédients (méduse, eau, huile de sésame) et hop sa curiosité l’emporta.

Quelques jours plus tard, après une dégustation surprenante plutôt croquante et finalement engageante, il dut lutter durant plus de trente-six heures contre une intoxication alimentaire (passons les détails, tous plus glauques les uns que les autres).

Avait-il stupidement omis de jeter un coup d’œil à la date limite de consommation ?

Possible, tout heureux de sa découverte, il s’était surtout concentré sur le contenu du sachet.

A moins qu’il ne se soit agi d’une basse vengeance fomentée par la pire des pestes en haute mer Chironex fleckeri, la « chironex fleckeri »…sans cependant la dénoncer ; aucune preuve d’un complot, pas vue pas prise.

 

            Nul ne connaîtra jamais la vérité ; mais -bien que morte (depuis ?)- peut-être a-t-elle tenté de refaire sa vie dans un autre organisme…

 

 

Toute simple au clair de nuit  

(© 2015/droits réservés)

2 Réponses à “Simple ouï-dire (…pouvant nuire)”

  1. Christine dit :

    Jamais goûté ce genre de mets et ne suis pas vraiment tentée.
    Ceci dit, je préfère largement une rencontre avec dame méduse qu’avec physalie au pouvoir urticant autrement plus prononcé (forte fièvre assurée) ou avec la vive tapie dans le sable.
    http://www.aquaportail.com/fiche-corail-2838-physalia-physalis.html
    Un petit souvenir… à mettre en conserve pour votre prochaine expérience, de curieuses petites méduses ressemblant à des perles colorées.
    https://plus.google.com/+ChristineSGkouky/posts/5o7vg7yq8SY

    • BernartZé dit :

      Selon ma source (le quidam en question) le côté « croquant sous la dent » de la méduse réjouit et surprend tout à la fois.
      Mais d’autres détesteront assurément, notamment ceux qui ne supportent pas les seiches encornets et calamars…pour des raisons similaires.

      Très drôles tous ces chats en boîtes ; toujours soucieux de leur confort ou simplement obsessionnels ?

      …B.

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland