Panique en cuisine(s)

Posté par BernartZé le 19 juin 2015

Rouleau aluminium

Le scandale du siècle !

  

            Dans votre liste de courses l’achat d’un nouveau rouleau de papier aluminium va une fois de plus nécessiter une prise de décision radicale au risque de provoquer une grave crise existentielle.

 

     Nul n’imagine l’intuition nécessaire au moment d’arrêter un tel choix !

La plus banale des boîtes Carton dentelé aluminium une fois ouverte peut transformer votre vie (domestique) en véritable cauchemar.

Quel imbécile a bien pu un jour convaincre le reste du monde que…des dents en carton Sales dents pour l'alu parviendraient à découper efficacement une feuille d’aluminium, puis une autre, puis une autre… ?!

Peu de temps après l’ouverture de la boîte Papier aluminium flambant neuf les problèmes commencent et…ne finiront plus.

 

     En quelques jours d’utilisation le bord dentelé du carton commence à fléchir, se pliant davantage à chaque découpe, et se déchire finalement à force d’insistance.

Que l’opprobre soit jeté sur l’inventeur d’un tel procédé !

Autrement dit : quel abruti !!

Désormais impossible d’obtenir autre chose que des feuilles à moitié déchirées ; de quoi se mettre gravement en En boule ! boule !

Certains industriels (plus avisés ?) ont essayé d’ajouter une lame au bord cartonné Aluminium - boîte distributrice avec lame, mais celle-ci étant souple et en acier peu trempé, le tout finit aussi par se décomposer.

 

            Alors point de solution ?

Peut-être est-il plus sage pour ne plus s’énerver aussi stupidement d’investir dans un Distributeur triple inox distributeur mural ; encore faut-il avoir un mur disponible et…une vraie cuisine ! 

 

 

Pour les plus doués…pour les plus créatifs (après mise en boule)

(© 2015/droits réservés)

4 Réponses à “Panique en cuisine(s)”

  1. Christine dit :

    Voici qui me remémore les glorieux « ateliers » métal repoussé puis enduit d’encre que nous pratiquions il y a quelques années. Que de magnifiques « tableaux » offerts pour les fêtes des mères ou des pères!
    J’attends avec impatience votre vécu concernant l’usage du film étirable (j’en connais qui n’ont jamais réussi à maîtriser sa découpe et son positionnement sur les bords soit-disant adhérents des plats ou assiettes)

    • BernartZé dit :

      Vous allez rire…
      Cet « épineux » problème a déjà été (brièvement) abordé – ici-même – il y a…plus de deux ans et demi !
      Je n’ose pas dire que je prends pour une fois votre mémoire en défaut mais, comme vous pourrez le vérifier http://bernartze.unblog.fr/2012/10/04/mouvement-d%E2%80%99humeur-3/, nous avions déjà échangé sur ce sujet…et sur un autre qui vous était plus personnel ;) .
      Cela dit, vu le nombre de vos commentaires généralement aussi judicieux qu’emplis d’humour laissés ici, vous êtes tout à fait pardonnable.
      [Votre fidélité depuis plus de trois ans ne cesse de m’étonner]

      Tiens, c’est demain la fête des pères (et de la musique)…et je manquais d’idée cadeau !

      B.

  2. Christine dit :

    Sorry ordinateur un peu fou, vous éliminerez…
    Je reprends et disais :
    ;) J’ai toujours la robe (je ne jette rien, ce qui explique ma fidélité) et je ne la repasse plus.

    • BernartZé dit :

      Étant donné le retour des beaux jours (mais pour combien de temps encore ?) vous allez pouvoir porter à nouveau votre « jolie petite robe brique »…froissée mais sans subir désormais les aléas de l’électrostatique.
      (Si je suis au fait de votre actualité vestimentaire ;) )

      …B.

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland