A l’avenir plus de promesse

Posté par BernartZé le 5 septembre 2015

Paume main gauche

Pa-ralytique

            

            Pas encore mais ça vient !

 

     Encore un peu de patience cela ne saurait tarder : ma main gauche ne répond plus ; inerte, toute mollassonne.

Membre devenu amorphe qui a définitivement refusé de se réveiller l’autre matin.

C’est un signe et l’annonce de ne plus pouvoir jouer de mon ambidextrie ; c’est embêtant.

Sourde aux commandes de mon cerveau, elle semble désormais totalement inutile…à moins de m’en servir pour distribuer des gifles à tout va en agitant mon bras gauche fermement tenu par l’autre main.

 

     J’ai beau écrire de la main droite, sa copine me sert souvent à…ouvrir les bocaux Poivrons en lamelles et ma porte d’entrée Serrure porte d'entrée !

Deux exemples apparemment anodins qui ne le sont nullement si l’on sait que je suis absolument incapable d’exécuter ces simples gestes du quotidien sans les cinq doigts qui terminent mon bras gauche ; c’est pour moi physiquement contre nature.

C’est comme ça !

 

     En toute logique…la mienne tout du moins, comment est-il possible d’ouvrir un bocal de la main droite sans se tordre le poignet dans le même mouvement allant en sens inverse de celui des aiguilles d’une montre ?!

De même, comment réussir à tourner deux fois sa clef de sol Clé musicale, non de porte Clé sans s’écraser une épaule et se tordre les doigts droits ?!

La serrure étant le plus souvent située à gauche sur les portes d’entrée d’appartement, il faut être surentraîné pour parvenir à ce qui constitue un véritable exploit pour mes petits muscles et moi.

Mais je suis peu de choses, aujourd’hui moins encore.

 

            Désormais… ; nous ne vieillirons pas ensemble

Que de références un brin funestes pour un avenir débarrassé de toute promesse.

Pourtant il va bien falloir trouver une solution de remplacement, réagir contre l’adversité et apprendre à vivre d’une (seule) main aussi vive qu’agile ; alerte et légère pour deux.

Il serait évidemment politiquement (et socialement) incorrect de renoncer pour si peu quand…des tétraplégiques vivent avec le sourire en grimpant aux sommets des montagnes, faisant du ski du tennis (en fauteuil, sans les bras) ou pratiquant le curling sur roulettes avec amortisseurs ; un doute demeure concernant la concrétisation de ces deux derniers exemples.

 

     Qu’importe !

Il faut lutter pour survivre et garder la tête hors de l’eau ; ah bon ?…

 

  

Poivrons trois couleurs 

(© 2015/droits réservés)

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland