• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 12 février 2016

Fermeture des fenêtres (!)

Posté par BernartZé le 12 février 2016

P.L. (extrait ''De l'autre rive'')

L’ânehédoniste

                

            La commedia è finita ! ; pas même commencée, déjà finie.

 

     Masque gai Masque triste Du rire aux larmes ainsi va ; mais quoi ? mais où ?

La vie (telle que dénommée) ne cesse de nous échapper tout du long et la plupart des êtres humains s’efforcent de la retenir en s’y accrochant désespérément ; parfois au comble du ridicule.

S’il ne tue (soi-disant) pas, il nous affaiblit lorsque le doute s’immisce dans la cuirasse.

Le temps dans ses tonalités négatives Montre gousset Colibri (inv.) nous fuit plus que jamais entre les pores et nous enfouit la tête sous nos décombres ; pas de peau !

Le temps est assassin…depuis le temps qu’on vous le dit  V.S. (2)!

Restent des éclats et des brisures.

 

     Privés de l’élan vital Élan vital essentiel, certains sombrent dans la neurasthénie ou l’anorexie, victimes d’apoplexie menant à l’à peu près rien ; hémorragie sans fin.

Bref !

D’autres, sans pour autant l’avoir choisi ni s’en douter les premières années, souffrent d’anhédonie, un symptôme aussi insidieux qu’annihilant.

L’anéantissement est en bonne voie quand tout n’est plus que souffrances et que la notion même de plaisir a disparu.

Ce handicap est d’autant plus troublant qu’il semble s’aggraver sans cesse (et sans relâche, oh joie à peine contenue !) au cours d’épisodes toujours plus dépressionnaires.

D’où une mine défaite des plus avenantes Mine défaite.

Outre cette déconfiture affichée frontalement, faute de pouvoir désormais la dissimuler, le corps entier ploie, histoire de se mettre au diapason de l’âme qui flanche.

Quel âne que cette âme-là !

 

     A force de serrer les dents et les poings et de rentrer le cou, il semblerait -de source pas très sûre- que certains aient perdu une bonne dizaine de centimètres avant leur quarantième année ; d’autres n’étaient même plus là pour continuer à les voir passer, impuissants.

 

            A force de se sentir mal on ne se sent plus du tout…

 

Âne mort  (Âne insatisfait mort au champ de déshonneur)

(© 2016/droits réservés)

Publié dans C'est la vie ! | Pas de Commentaire »

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland