• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 24 février 2016

Fable

Posté par BernartZé le 24 février 2016

Chenille machaon  Cachalot

La chenille et le grand cachalot

  

            Ils auraient pu ne jamais se rencontrer.

 

     Tandis que la chenille travaillait à devenir chrysalide en un long déchirement muet, l’autre cliquetait au grand large en émettant des sons aqueux   audibles de très loin.

Elle s’efforçait de réussir sa transformation intime alors qu’il voguait pénardement, tête la première, en quête de sensations et de nourriture ; le Sagittated Calamary était son péché mignon tant il aimait taquiner ses tentacules avant de le mâcher, quitte à se faire mal aux dents qu’il avait pourtant dures.

Et un jour terrible survint un cataclysme.

 

     Un tsunami Tsunami les réunit tout en haut d’un arbre tranquille Cerisier japonais du bord de mer.

Cette rencontre aussi improbable qu’irréelle les surprit tant que le grand cachalot resta coi et que la chenille apeurée émit des signes de détresse ; toute étonnée d’entendre pour la première fois le son de sa voix, elle faillit chuter une branche plus bas quand il la rattrapa de justesse.

Ils se sourirent.

A terre la déferlante bouleversait le paysage et, en toute inconscience, ils se découvraient lentement en un temps suspendu, alors qu’il avait été violemment interrompu pour des milliers de victimes.

Passé l’instant de stupeur, ils ne se parlèrent pas, faute d’un langage commun, mais ils partagèrent des secrets et des doutes concernant leurs avenirs.

Il pouvait légitimement espérer vivre encore plusieurs décennies alors qu’elle se savait condamnée à une prochaine mutation en chrysalide sans jamais espérer connaître l’apparence du Machaon qu’elle deviendrait.

De quoi développer son sens de l’abnégation et du sacrifice sans le moindre sentiment d’amertume.

Et c’est ainsi et c’est comme ça qu’ils partagèrent quelques moments de vie quand la mort se répandait en bas.

Et puis l’appel du large pour l’un et la mue en cours pour l’autre les obligea à se quitter.

Il replongea en eaux troubles, elle s’accrocha à sa branche en attendant des jours meilleurs.

 

            Aux dernières nouvelles l’un continue de nager, l’autre n’est plus depuis longtemps, son papillon étant mort d’asphyxie en moins de trois jours.

Cueilli en pleine jeunesse.

 

     Il n’est point de morale à cette histoire.

 

Le papillon de mort (by LaRoseDePetitPrince)

(© 2016/droits réservés)

Publié dans Un peu de lecture inédite | 4 Commentaires »

Poussières

Posté par BernartZé le 24 février 2016

Capteur de rêves

J’ai rêvé…

            

            …que l’on me saupoudrait aux quatre vents.

 

     J’ai dû me réveiller.

 

Urne funéraire                        

(© 2016/droits réservés)

Publié dans Non-sens | Pas de Commentaire »

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland