« Offrande »

Posté par BernartZé le 30 novembre 2016

Arbre de Noël ''partage''

Partager

(!)

  

            Une notion subjective.

 

     Impossible aujourd’hui d’échapper à ce grand mouvement de masse qui a gagné la planète entière, peut-être même d’autres planètes et d’autres galaxies.

C’est l’heure du « grand partage », du big truc et de l’activité intense qui consiste à sharer.

Alors sharons tous, sharez mes frères et sœurs d’ici et d’ailleurs.

D’ailleurs nul ne se fait prier pour participer à ce gigantesque travail de bâtisseur.

Sur la toile remettez toujours plus d’ouvrages, ces « œuvres » personnelles que nous attendions tous et sans lesquelles nos jours étaient sombres et nos vies si tristes.

 

     Sapin de Noël bis C’est Noël toute l’année ! Des cadeaux quotidiens par milliers.

Qu’il s’agisse d’une pensée profonde tweetée à la hâte, d’un selfie pris sur le vif mettant en scène spontanément un ou une fashion victim enfilant son pied gauche dans une chaussure droite (oh ! quelle distraction !), ou bien d’un -le plus grand des classiques- message ou selfie retweeté à l’infini (accrochez-vous à votre smart chose le record est de plus de deux millions de coups de pouce !), l’intention est évidemment louable.

Il est simplement question d’informer le reste de la troposphère de son existence (supposée) réelle.

L’important est de « mettre en ligne » quelque chose pour combler le vide.

Si la nature en a parait-il horreur, les humains semblent en avoir diablement peur au point de s’agiter en tous sens pour attirer l’attention et la lumière sur leur personne.

 

Moi moi mon moi, mon tout sera le vôtre !

Je survivrai à tous ceux qui veulent me faire disparaître et me rendre invisible aux yeux du monde…Je te survivrai, Jean-Pierre François (1989) !

Serait-ce une profession de foi ou peut-être une volonté farouche d’envahir la planète entière ?

 

     Évidemment quelques débordements n’ont pas manqué de se produire et…de se reproduire.

Vive les copier/coller les plagiats et les vols anonymes d’œuvres d’autrui !

Les maîtres dans cet exercice n’ont aucun scrupule à persister et à signer de leur nom le travail d’un autre ; pas vu pas pris, la toile est devenue si vaste.

Le besoin de prouver son existence fait parfois faire de graves erreurs ; combien de droits d’auteur spoliés par « inadvertance » ?

 

            Du matin jusqu’au soir, de la nuit jusqu’au petit matin il est des gens qui ne peuvent s’empêcher de partager tout et n’importe quoi pour se donner l’illusion d’exister toujours.

Ils mourront tous un jour (information capitale à copier cent fois, coller et transmettre !).

Que cette activité paraisse dérisoire ou essentielle, futile ou existentiellement révélatrice d’un simple manque de reconnaissance, sachez mes frères et sœurs d’ici et d’ailleurs que je me fiche pas mal de vos interventions non désirées.

 

     De cet avis sans importance il ne restera pas davantage…

 

 

Fraise à partager  (à partager)

(© 2016/droits réservés)

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland