Hue dia !

Posté par BernartZé le 18 décembre 2016

DG (design by Ted Coconis)

The big crazy

  

            A cette annonce certains se mettent en transe et dans tous leurs états.

 

     Pourtant comme chaque année pas le moindre suspense : Noël est toujours en décembre et le réveillon du nouvel an se déroule dans nos contrées le soir de la St Sylvestre.

Alors pourquoi tant d’agitation d’effusions et d’excitation ?

Serait-ce dû à un excès de sucre inoculé à l’avance par la seule force de la pensée comme devant une Pièce montée (qui donc a inventé ce truc gluant ?!) qui fait saliver tous les convives d’un mariage ou d’une communion ?

 

La frénésie prend généralement de l’ampleur au beau milieu de cet ultime mois.

Toutes les surfaces petites et grandes, les hyper comme les hard-discount, mettent tout en œuvre et débordent d’énergie pour parer leurs larges rayons de bon et de beau.

Seul objectif : la tentation !

Il faut que les pauvres pécheurs en puissance que nous sommes soient plus que jamais conscients de l’envie et de la gourmandise qui les habitent.

Bien après toutes les victuailles achetées et vite avalées, il sera temps (peut-être) de consacrer une petite pensée au divin enfant qui sert de prétexte à tous ces déménagements.

La foi après le foie et l’estomac, la panse avant de plus hautes pensées, objets de réflexions profondes et de remises en causes existentielles sans fin.

En d’autres termes triviaux : gras sera le canard et copieusement fourrée la dinde ; après nous le déluge et les soucis digestifs.

 

     Renne Autrefois les rennes se chargeaient du transport de nos cadeaux au péril de leurs vies, la pneumonie guettant toujours par temps froids.

A présent, et plus que jamais, on se fait livrer à domicile toutes les commandes de nos désirs les plus fous excités par l’offre qui dépasse bien souvent la demande que l’on n’avait pas même eu le temps d’exprimer.

C’est ainsi ; consommons consommons avant que de mourir !

Malheur aux « grandes enseignes » qui, débordant d’orgueil, vous promettent une livraison « à l’heure » sans être sûres de pouvoir honorer tous leurs engagements.

Dommage pour vous si vous avez eu la naïveté de les croire sur parole, quitte à payer des frais supplémentaires de transport mirobolants.

C’est le jeu de la concurrence, bonnes dames et bons messieurs !

Il ne vous restera plus, en cas de malchance, qu’à expliquer à vos bambins réfrénant leurs larmes pourquoi le Père Noël les a oubliés cette année ; bon courage et…bonne imagination.

 

            Et si…

…tout le monde faisait une trêve avant les festivités attendues ; une pause le temps de réfléchir tranquillement à ses besoins, sans souci de démesure ?

 

     De quoi avons-nous réellement faim ?

De quoi éprouvons-nous l’impérieuse nécessité d’être consolés ?…

  

 

Calme 

(© 2016/droits réservés)

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland