Le ridicule ne tue pas (?)

Posté par BernartZé le 2 janvier 2017

Froid polaire (inv.)

Jusqu’à l’âmos

  

            « Percé jusques au fond du cœur d’une atteinte imprévue aussi bien que mortelle »

 

     Plus je tire sur mes manches, plus elles se rétractent d’effroi tandis que je m’étrangle avec mon écharpe de peur d’attraper froid.

Certes nous sommes en hiver et il serait malvenu de se plaindre ou de se lamenter sur son sort lorsque l’on dispose d’un toit au-dessus de la tête.

Nonobstant (!) je tropeste avec le peu d’énergie qui me reste : ça ne peut plus durer…je ne peux plus endurer ça !

Arrête de te plaindre, entends-je déjà, et rentre dans le rang !!

Oui…ben non !

Même si c’est vain, même si -à juste titre- tout le monde s’en moque éperdument, je veux apporter l’humble témoignage d’un être percé de part en part .Transpercé

Mon corps est figé dans la glace, mon cerveau est gelé, incapable de réfléchir correctement ; la preuve…j’en viens à écrire n’importe quoi.

Au secours ! On m’assassine !

 

    En ces heures difficiles il est indispensable d’appeler à la rescousse l’arrière-garde qui veillait dans l’ombre ; et de raviver des lumières à mes pieds Radiateur - Copie Chauffage infrarouge - Copie.

Des sources de chaleur qui viennent à point…affoler la prochaine facture d’électricité.

Inutile de tenter de rendre responsables les canards de ces premières morsures hivernales Morsures ; ils souffrent autant que les humains des caprices météorologiques.

Si j’ignore à quoi ils pensent depuis quelques jours, je sais que je suis de plus en plus incapable d’aligner deux idées cohérentes.

Comme si la connexion ne pouvait plus se faire entre mon esprit mon cerveau et mon (éventuelle) aptitude à raisonner.

Un vrai tambour qui sonne creux !

 

     Quand le froid perçant passe la barrière de la peau et des muscles pour atteindre le squelette que reste-t-il à faire pour ne pas se sentir mourir ?

Implorer les Dieux ? Se soucient-ils encore des Humains ?

Se coucher et tenter de dormir…dans un lit verglacé ?

Continuer à serrer vaillamment les poings et les dents jusqu’à ce qu’elles tombent une à une ?

Ou bien se laisser mordre et brûler par l’extrême froidure en attendant la fonte des glaces Ainsi le glaçon fond ! ?

 

            « A cœur vaillant rien d’impossible »…paraît-il.

 

 

Un cœur fondu  Sacré Jacques C. !

(© 2017/droits réservés)

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland