Fonctions (sur)naturelles

Posté par BernartZé le 6 mars 2017

Respire (clip Mickey 3D, 2003)

Respire

  

            Qui ne sait plus n’en peux plus.

 

     Depuis votre tout premier cri dont vous n’avez gardé aucun souvenir vous respirez à pleins poumons sans y penser à condition d’avoir la chance de ne pas souffrir d’une grave maladie handicapante (asthme, mucoviscidose, cancer, allergies…).

Cette fonction naturelle offerte en cadeau de naissance est indispensable à qui souhaite vivre longtemps et mourir vieux et en bonne santé (!).

 

La déglutition salivaire est un réflexe inné que vous pratiquez inconsciemment environ deux fois par minute.

La déglutition alimentaire se déroule…lors des repas (quelle découverte !) ainsi que vous l’avez appris bébé à grands renforts de Bavettes et de Parapluies bis pour vos parents.

Sans doute avez-vous alors beaucoup grimacé recraché tempêté à la face de vos géniteurs qui ne désiraient que votre bien ; ils ne vous en n’ont même pas voulu.

C’est grâce à cet apprentissage que vous avez grandi, avalant soupes et légumes avec le sourire http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-photos-spinach-cream-soup-smile-image25918628.

 

     Quand la machine s’enraye c’est à vos dépens que vous apprenez que pour manger et avaler il faut respirer…par le nez.

Ben oui ! Essayez juste pour voir d’ingérer un morceau de n’importe quoi en vous bouchant le nez (avec une pince à linge si vos deux mains sont réquisitionnées), votre déglutition se fera avec peine vous menant peu après à l’étouffement et la suffocation ; manger et respirer par la bouche sont deux actions physiologiques incompatibles.

Ce jeu stupide le temps d’une expérience se transforme en calvaire pour qui ne sait plus ou ne peut plus respirer naturellement.

Impossible de se nourrir ou d’avaler 1ml de sa propre salive, plus rien ne (dé)passe le pharynx, obstruant la voie vers le larynx et la trachée Système respiratoire.

L’impasse peut s’avérer évidemment parfois mortelle et toujours douloureuse.

Il est quelque peu gênant de ne plus pouvoir ni respirer ni avaler et ni entendre correctement.

Quant à parler…!

 

            En imaginant que l’on meure plus vite d’une déficience respiratoire que d’une carence de nourriture aucune de ces perspectives ne paraît très réjouissante.

A ne pas même souhaiter à son pire ennemi…sauf si vous êtes d’une nature (très) méchante.

 

 

Respire (tant que tu le peux) 

(© 2017/droits réservés)

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland