Juste ça ?

Posté par BernartZé le 11 septembre 2017

Champignons de paille

De champignons…

  

            …de paille chinois nous ne parlerons pas.

 

     A quoi bon ?

Peu de gens s’intéressent à ce délicieux aliment drôlement chapeauté.

C’est simplement dommage pour eux, mais tous les goûts…etc.

A cause d’une chanson, une image de ballerines est passée devant mes yeux Des ballerines.

Mais qu’en dire sans prendre le risque d’être suspecté de grivoiserie à mon âge ?

Dommage, il y aurait tant de choses à exprimer sur leur apparente gracilité.

La météo qui fait grise mine ? Non merci, laissons cela à d’autres.

Tant pis ! Parlons de vous.

 

     Vous êtes formidables.

Peut-être l’ignorez-vous mais vous l’êtes réellement.

Vous qui avez les deux pieds dans la vie que vous savez pleinement goûter chaque jour.

Cela demande un talent que tous ne possèdent pas.

C’est vrai, certains se plaignent constamment de la varicelle du petit dernier qu’il vient d’attraper à peine de retour à l’école, de la hausse du prix des fournitures scolaires ou de celui des tomates qui n’ont plus de goût, de leur manque d’argent, de la pluie parfois même du beau temps, quand ce n’est pas de la monstrueuse haie de leur voisin qui agresse leur vue.

 

     Vous arborez toujours un grand sourire et parlez facilement aux gens que vous croisez.

Comment faites-vous donc pour être en permanence de bonne humeur ?

A quoi vous dopez-vous ?

Aux bonheurs de votre quotidien, aux antidépresseurs ou bien est-ce simplement dû à votre nature heureuse et à votre optimisme inné ?

Tant de calme voire de zénitude doit en déstabiliser plus d’un.

Peut-être savez-vous être insouciants tout en n’oubliant pas de revenir adultes et plus sérieux aux heures graves.

Il n’empêche que…l’on vous a vu vous empêcher de rire aux enterrements.

Attention vous pourriez choquer les bien-pensants !

 

     Des gens flous Voyez-vous les gens flous qui vous toisent, jaloux et envieux, persuadés que vous ne méritez pas votre bonne fortune ?

Ils affichent le mépris de ceux qui sont aigris et insatisfaits de leur vie qui n’a pas répondu à leurs attentes.

Souvent ils se sont impatientés bras croisés sans rien faire d’autre qu’espérer un coup de pouce du destin, sans même envisager de travailler -avec peine parfois- pour construire progressivement l’avenir dont ils rêvaient.

Les rêves de certains sont beaucoup plus grands qu’eux.

 

Vous savez que rien ne s’obtient sans travail efforts et sacrifices.

Il vous a fallu faire preuve de courage de patience et d’endurance pour parvenir à bâtir votre vie, non pas celle de vos rêves, mais celle qui correspondait à vos envies.

Tout n’est pas parfait, rien n’est fini, mais vous avez encore le temps d’achever votre œuvre.

 

            Ne nous voilons pas la face, dans un monde parallèle, tout proche, tentent de vivre des gens malheureux, à divers degrés.

Les raisons sont innombrables.

C’est un couple qui se pensait éternel et qui se désagrège Couple en crise ; leurs enfants pleurent à la vue de ce spectacle désolant.

C’est une femme ou un homme seul(e) en manque d’amour et supportant mal le poids de sa solitude.

C’est une personne malade dépressive ou invalide qui voudrait bien que cesse son calvaire.

C’est…

Ces quelques exemples en forme de lapalissades évoquent à tous des gens rencontrés ou proches d’eux, parfois des amis qu’ils ne voient plus…de peur d’être contaminés ?

Certains le croient !

 

     Une question simple s’impose : pourquoi de tels écarts de vies ?

Pour tous elle est bien plus difficile que nous l’imaginions enfants.

L’odeur de la corne brûlée au bout des doigts (jeu de gamin) rappelle que…à un cheveu près une vie peut basculer du mauvais côté.

Capillotractée cette image ?

C’est voulu et assumé.

Nous avons tous été blessés dans nos vies, tous été déçus et désappointés.

 

Certains, mieux armés peut-être s’en sont remis, d’autres pas du tout.

Ils ont littéralement plongé et perdu pieds comme si le sol se dérobait sous eux.

Malgré tous leurs efforts, toutes leurs tentatives sont restées vaines ne ressemblant qu’à de pauvres gesticulations.

Avaient-ils moins de talents ou de prédispositions pour résister et réussir à remonter à la surface ?

Bien malin celui qui connaît la réponse, mais gardons-nous de les juger.

 

            Ah ! L’odeur et le bon goût des…champignons de paille les rendraient tous un peu moins malheureux…

   

 

Everybody hurts (R.E.M., 1992) 

(© 2017/droits réservés)

2 Réponses à “Juste ça ?”

  1. Christine dit :

    Hummm, quel délicieux et léger billet Monsieur ! L’odeur de ces champignons vous a donc tant ravi ?
    Juste une petite remontrance : … » à mon âge  » … en voici donc des façons ! Y a-t-il un âge pour…?
    Je vous certifie que NON !
    Bonne et douce soirée :D

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland