Couches multiples

Posté par BernartZé le 14 septembre 2017

31,9

Blouson

Du fourrage en prévision

  

            Y a plus de saison ma bonne dame !

 

     Et c’est reparti pour un tour avec ce bon vieux refrain qui convient au plus grand nombre.

Après celui de la rentrée des classes il faut bien trouver un sujet de conversation susceptible de meubler les temps d’attente aux caisses des supermarchés.

Et cette fin d’été qui prend l’aspect d’une déroute totale fournit une bonne occasion de se plaindre encore et toujours.

Où sont passés les 31,9 ° (et plus) des mois de juin et juillet ?

Largement envolés, et dès septembre se sont faites déjà entendre un peu partout les trompettes des éternuements en rafales.

Certains ont sûrement déjà allumé leur feu de cheminée ou relancé leur chaudière, alors que dans les immeubles à chauffage collectif…il faudra patienter.

Eh oui ! C’est la loi du plus fort ou du plus grand nombre ou…d’une personne dotée d’un métabolisme à haut concentration calorifère.

Pour tous les autres il sera nécessaire de se ruer sur les chauffages d’appoint (sujet largement traité précédemment !).

 

     Nos parents nous ont appris à juste titre que plus il fait froid, plus il faut se couvrir de plusieurs couches de vêtements.

Pour aller dans ce sens et de façon purement désintéressée, vous est proposé l’exemple du blouson visible en frontispice directement venu du Canada où les habitants savent ce que le grand froid signifie.

Roulements de tambour : mesdames et messieurs voici un magnifique blouson tricot…doublé polaire, c’est l’astuce !

Finitions de qualité : col montant, fermeture zippée, 2 poches côtés…etc.

Coloris noir et gris (pas d’autre choix)…sans doute pour vous convaincre de faire une croix définitive sur votre soleil d’été.

Afin de vous aider à parachever votre deuil, continuez sur votre lancée et équipez-vous en prévision du proche hiver.

Hormis le fait que vous pouvez parfaitement porter ce splendide blouson sur votre pyjama-jogging ou vos habits domestiques de pauvre parqué dans votre 12 m2 à l’isolation douteuse, il faut dès à présent ressortir de vos tiroirs et penderies (si vous en avez) gros pulls écharpes bonnets gants, parka matelassée ou chaud manteau en laine.

Ne craignez pas de friser le ridicule (selon quels critères ?) si vous ressentez le besoin de dormir avec un bonnet de nuit Bonnet de nuit bis et des chaussettes hautes ; cela vaut mieux que de devoir avaler des médicaments pendant plusieurs semaines.

L’automne est (officieusement) là, suivra vite l’hiver.

 

     Étoile des neiges Oh ! bien sûr vous reverrez le soleil qui, à défaut de vous réchauffer, vous tirera quelques sourires entre deux grimaces dues à vos mâchoires serrées en signe de résistance au froid.

Mais vous vous consolerez rapidement quand, le plus souvent avant même la Toussaint, commenceront à refleurir les premiers signes de…Noël !

Sous prétexte de célébrer tous les saints, réapparaîtront des sachets de chocolats et autres confiseries et les premiers ballotins.

Et dès que vous aurez le dos tourné, les grandes boîtes de chocolat envahiront les rayons.

Plus il fera froid, plus vous trouverez là matière à vous consoler ; c’est fait exprès !

Et les premiers calendriers de l’Avent seront disponibles…en novembre ; de quoi patienter jusqu’au 25 décembre en en achetant plusieurs à la suite pour faire plaisir aux enfants.

 

     « Noël au balcon, Pâques au tison » ou inversement ?

Soyez sûrs que vous aurez aussi droit à cette grande question existentielle qui démange la presse autant que le quidam chaque fin d’année.

Eh oui, qu’on le veuille ou non, la météo occupe nos vies les rythmant avec plus ou moins de bonheur.

 

            Méfiez-vous de ne pas trop espérer au début de la nouvelle année ; prémunissez-vous en vous disant que l’hiver n’aura fait que commencer et que vous n’en aurez pas fini d’avoir froid.

Désolé de jouer l’oiseau de mauvais augure mais c’est pour la bonne cause, la vôtre.

Outre des vêtements adaptés à la saison, le meilleur moyen de vous réchauffer tout le long de l’année le corps l’âme et le cœur serait sans nul doute l’amour tout simplement.

Si vous avez la chance d’aimer et d’être aimés en retour alors une douce chaleur compensera (partiellement) les rigueurs hivernales.

Ce sera votre privilège…

  

 

Coucou me revoilà !  (Il surgira bientôt de la nuit)

(© 2017/droits réservés)

2 Réponses à “Couches multiples”

  1. Christine dit :

    On peut aussi combattre le mal par le mal et essayer de résister le plus longtemps possible au port de gants à vélo. C’est un bon test d’endurance (ou d’entêtement ?).
    L’idée est de choisir des parcours adaptés au temps et à la température, le vent ou la pluie ajoutant un handicap. Que de petites et vaines victoires remportées contre soi et la météo !
    Le jeu n’est pas l’apanage des enfants et il est moins risqué que l’amour (à moins que l’on combine les deux)

    • BernartZé dit :

      Seriez-vous tombée sur la tête ou simplement masochiste ? ;)
      Drôle de jeu en tous cas que de relever un défi consistant à se faire volontairement du mal peut-être au détriment de sa santé !
      Je vous en laisse le loisir ; pour ma part mon métabolisme ne me le pardonnerait pas.

      …B.

Laisser un commentaire

 

60 millions de cons somment... |
riri1524 |
Le Plateau Télé de KeNnY |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Soft Liberty News
| t0rt0ise
| Bienvenue au Thomaland